La saga de la Vitamine D

La saga de la Vitamine D

Longtemps cantonnée dans son rôle de prévention du rachitisme chez l'enfant et de l'ostéoporose chez la femme ménopausée, la Vitamine D apparait de plus en plus comme une vitamine incontournable pour notre santé.

Le cadre historique

Comme pour le scorbut et la Vitamine C, la découverte de la vitamine D est liée à une maladie : le rachitisme.

A la fin du 18° siècle, on découvre que l'huile de foie de morue permet de prévenir et même de traiter le rachitisme, mais il faut attendre les années 20 pour attribuer cet effet bénéfique à la vitamine D naturellement présente dans cette huile.

Initialement proposée sous forme liquide présentant une odeur désagréable, la Vitamine D naturelle issue de foie de morue ou de flétan est maintenant disponible sous formes de capsules faciles à conserver et à avaler. Inutile donc de se pincer le nez pour l'avaler !

Les nouveaux rôles de la Vitamine D

Quand on lit la presse médicale, on s'aperçoit que l'intérêt de la Vitamine D dépasse très largement le cadre de l'assimilation du calcium et de sa fixation sur l'os.

Je reviendrai plus en détails sur les points les plus intéressants mais en attendant je vous laisse découvrir quelques titres parus ces dernières années sur cette vitamine que les sientifiques considèrent désormais comme une véritable hormone :

1. Vitamine D et Condition physique

Une carence en vitamine D diminue les performances physiques au cour de la réadaptation cardiaque

Ucay O et coll. : Vitamin D deficiency related to physical capacity during cardiac rehabilitation. Ann Phys and Rehab Med., 2017; 60: 2-5. doi: 10.1016/j.rehab.2016.01.012.

2. Vitamine D et surpoids

 tour de taille d'une femme

Les sujets obèses n’utiliseraient pas la vitamine D comme les sujets de poids normal…

Di Nisio A et al. Impaired release of vitamin D in dysfunctional adipose tissue: new cues on vitamin D supplementation in obesity. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism published online february, 10, 2017. DOI: 10.1210/jc.2016-3591.

Bébés la vitamine D limite la prise de graisse

Hazell, T. J., Gallo, S., Vanstone, C. A., Agellon, S., Rodd, C., and Weiler, H. A. (2017) Vitamin D supplementation trial in infancy: body composition effects at 3 years of age in a prospective follow-up study from Montréal. Pediatric Obesity, 12: 38–47. doi: 10.1111/ijpo.12105.

Obésité : la supplémentation en vitamine D améliore la perte de poids et réduit l’inflammation du tissu adipeux

Slusher AL et coll.: A therapeutic role for vitamin D on obesity-associated inflammation and weight-loss intervention. Inflamm Res. 2015. Publication en ligne le 4 juillet 2015.

3. Vitamine D et maladies respiratoires

Un déficit en vitamine D au cours du Syndrôme d'apnées du sommeil ?

Kerley CP et coll. : Serum Vitamin D Is Significantly Inversely Associated with Disease Severity in Caucasian Adults with Obstructive Sleep Apnea Syndrome: A Case Control Study. Sleep 2015; publication avancée en ligne le 31 août.

Vitamine D, l'atout contre les infections respiratoires aigues

Adrian R Martineau et al. Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory tract infections: systematic review and meta-analysis of individual participant data BMJ 2017;356:i6583

4. Vitamine D et troubles psychologiques

Davantage de symptômes dépressifs lorsque le taux de vitamine D est bas

Brouwer-Brolsma EM et coll. : Low vitamin D status is associated with more depressive symptoms in Dutch older adults.Eur J Nutr., 2015; publication avancée en ligne le 4 juillet. doi:10.1007/s00394-015-0970-6

5. Vitamine D et maladies liées au vieillissement

De la vitamine D en plus grande quantité pourrait protéger contre le cancer

Cedric F. Garland et al., Vitamin D and prevention of breast cancer: Pooled analysis, The Journal of Steroid Biochemistry and Molecular Biology, March 2007, vol. 103, issues 3-5: 708-711.

Vitamine D et traitement de la neuropathie diabétique

Vitamin D for the treatment of painful diabetic neuropathy Basit A, Basit KA, Fawwad A et al.
BMJ Open Diab Res Care 2016 ; 4:e000148.

Le taux de vitamine D peut avoir des répercussions sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge

Millen AE, Meyers KJ, Liu Z, Engelman CD, Wallace RB, LeBlanc ES, Tinker LF, Iyengar SK, Robinson JG, Sarto GE, Mares JA. Association Between Vitamin D Status and Age-Related Macular Degeneration by Genetic Risk. JAMA Ophthalmol. 2015 Aug 27. doi: 10.1001/jamaophthalmol.2015.2715. [Epub ahead of print]

Sclérose en plaques soleil et vitamine D retarderaient l'apparition des symptômes

Association between age at onset of multiple sclerosis and vitamin D level–related factors Julie Hejgaard Laursen, MD, PhD, Helle Bach Søndergaard, MSc, PhD, Per Soelberg ørensen, MD, DMSc, Finn Sellebjerg, MD, PhD and Annette Bang Oturai, MD, PhD

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.