Quand l'immobilisation fait prendre du poids

Quand l'immobilisation fait prendre du poids

L'immobilisation provoque une prise de poids par baisse de la dépense calorique, d'autant plus importante que le niveau d'activité était élevé.

Si l'immobilisation se poursuit elle entraine une fonte musculaire ou sarcopénie qui va provoquer une baisse du métabolisme de base ou dépense énergétique de repos.

Il faut être particulièrement vigilant chez le sénior : toute immobilisation surtout en cas d'alitement peut provoquer une fonte musculaire. La prise de poids peut passer inaperçue, la prise de masse grasse étant masquée par la perte de masse musculaire.

Enfin, chez certains sportifs, l'exercice physique permet de réguler de manière naturelle une résistance à l'insuline d'origine génétique. Lors de l'arrêt définitif du sport ou d'une immobilisation sur blessure la prise de poids peut être importante et difficile à gérer.

Pour éviter la prise de poids lors d'une immobilisation il faut diminuer la quantité de calories et de glucides tout en améliorant la qualité de l'alimentation. La ration de protéines doit être suffisante pour éviter la sarcopénie.

Parallèlement, il faut maintenir une activité minimale sur les autres parties du corps.


La musculation, en permettant de concentrer le travail sur les articulations et les groupes musculaires indemnes, permet à la fois de conserver la dépense énergétique d'effort et d'éviter la sarcopénie.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.