Prévention des chutes et de la dépendance, tout se joue avant 45 ans

Prévention des chutes et de la dépendance, tout se joue avant 45 ans

Alors que 78 % des Français ont peur de devenir dépendants et que 48 % redoutent d'avoir à s'occuper d'un proche devenu dépendant (1), la prévention des chutes du sujet âgé prend toute son importance.

En effet 40 % des personnes âgées hospitalisées pour une chute sont ensuite orientées en institution.

L'Académie de Médecine recommande de commencer la prévention des chutes à 45 ans (2).

Elle axe plus particulièrement ses recommandations sur :

  • l'évaluation des troubles de la vision et de l'équilibre
  • la limitation des médicaments anxiolytiques et hypnotiques
  • la pratique régulière d’une activité physique
  • un apport nutritionnel quotidien correct en protéines, calcium et vitamine D

Sarcopénie et ostéoporose, même combat

En effet, en dehors des troubles de la vision et de l'équilibre et de la somnolence liée aux médicaments, 2 pathologies concourent à la survenue d'une chute et au risque de fracture:

Il s'agit de la sarcopénie et de l'ostéoporose.

capital sante

La sarcopénie est une fonte musculaire progressive liée à l'âge, à la sédentarité et à la dénutrition.

L'ostéoporose est une diminution de la trame protéique de l'os associée à une diminution de son contenu en minéraux (calcium, potassium, magnésium).

La sarcopénie favorise les chutes alors que l'ostéoporose fragilise les os.

Toutes 2 sont directement liées :

  • à la régularité de l'activité physique et à son intensité
  • à la qualité de l'alimentation : apport en protéines et minéraux, équilibre acido-basique, vitamine D

Rien ne sert de courir il faut partir à point

La sarcopénie et l'ostéoporose, sont des mécanismes de dégradation progressive qui débutent d'autant plus tôt que le capital musculaire ou osseux est faible.

Les rhumatologues disent souvent que "l'ostéoporose est une maladie de l'adolescent d'apparition tardive".

Le mécanisme est le même pour la sarcopénie.

evolution.jpg

Os et muscle se construisent pendant l'enfance et l'adolescence, puis se maintiennent chez le jeune adulte avant de se dégrader plus ou moins brutalement. Pour prévenir efficacement les chutes chez la personne de 65 ans et plus, il faut donc agir très en amont, autour de 45 ans.

Références

(1) baromètre BVA-Orange HealthCare-MNH, en partenariat avec Le Figaro Santé Juin 2014

(2) groupe de travail formé par les professeurs Jean Dubousset, Bernard Lechevalier, Patrice Tran Ba Huy et Régis Gonthier de la commission XIII sur le handicap.

A lire sur un sujet proche :

Donnez-nous votre avis : prévenir la dépendance est-il une priorité pour vous ?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.