Pourquoi vieillit-on ? Les points trigger

Les points trigger sont des zones de tension situées dans les muscles. La présence de points trigger provoque une série de déséquilibres au niveau des articulations, des tendons et des muscles, eux-même responsables de vieillissement accéléré.

Le point trigger à la loupe

Les ponts-trigger sont de petits nodules de taille variable situés sur les fibres musculaires ou sur l'enveloppe du muscle (le fascia).

Ces points ne sont pas douloureux spontanément mais seulement quand on y applique une pression ferme et ils deviennent alors très sensibles. Ils sont par contre responsables d'une douleur à distance selon une cartographie très précise. A chaque zone douloureuse peut correspondre 1 ou plusieurs points-détente responsables de la douleur qu'il faut repérer et traiter.

Comment se constitue un point trigger ?

trigger_point.png

Comment se forment-ils ?

Un choc, une crampe, une élongation ou un claquage peuvent créer des trigger-points qu'il faudra désactiver par la suite. L'origine peut être éloignée dans le temps et les points-trigger peuvent se réveiller des années plus tard.

Les mouvements sportifs ou professionnels répétitifs peuvent entrainer des spasmes musculaires et entrainer la formation de points-trigger.

Certaines carences alimentaires : Vitamines B et C, calcium, fer, magnésium,  potassium fragilisent les muscles et les rendent plus sensibles aux points-trigger.

Le stress émotionnel prolongé fragilise le système musculaire et favorise l'apparition de points- trigger, provoquant notamment des céphalées et des douleurs dans le dos.

Conséquences des points-trigger

Quand un point trigger est présent, le muscle se raccourcit et se maintien en position tendue. Il ne peut plus se relâcher complètement et exerce une tension anormale sur les tendons, les os et les articulations entrainant de nombreuses conséquences :

  • gêne à la marche, en position assise ou allongée
  • difficultés à se retourner pendant le sommeil
  • "déplacement"  vertébral qui se reproduit en permanence tant que le point trigger n'est pas traité
  • affaiblissement musculaire et faiblesse au niveau des articulations. Par exemple, un point trigger au niveau du quadriceps peut donner l'impression que le genou lâche et faire trébucher.
  • douleurs diverses : maux de tête, lombalgies, douleurs du cou, sciatique, tennis-elbow, syndrome du canal carpien
  • accentuation de la courbure lombaire et usure prématurée des disques

Comment les traiter ?

La technique des points-détente travaille uniquement sur les muscles, sans aucune manipulation des os ou des articulations, elle ne présente aucun danger.

La technique peut se pratiquer à travers les vêtements, elle est facile à utiliser, à la maison, au bureau, à la salle de sport.

Il faut effectuer un massage lent mais ferme des points-détente et le répéter plusieurs fois par jour jusqu'à disparition complète du point. On peut utiliser le pouce ou les doigts ou une balle contre un mur ou à même le sol. Cette méthode permet de régler le problème de manière durable, souvent en quelques jours.

Formations à l'auto-massage des points trigger

Le NPA-Center de Lyon-Villeurbanne propose des séances de formation à l'auto-massage des points trigger.

En fonction de la douleur à traiter, les muscles pouvant être impliqués sont repérés et une cartographie des points trigger situés dans ces muscles est établie.

Vous avez alors la possibilité de masser vous-même vos points trigger, de préférence en utilisant une huile de massage à l'arnica.

Les points trigger : une démarche 100% Natural Physical Attitude

La technique des points trigger permet de se traiter soi-même, de se débarrasser de ses douleurs et  de prendre plus d'autonomie dans la gestion de son bien-être et de sa santé.

Vous avez aimé cet article ?

inscription_nesletter_500.png

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.