Obésité, du mythe à la réalité

La nutrition n’est pas une science exacte. Un groupe de 20 chercheurs internationaux a cherché à distinguer les messages nutritionnels relevant du mythe et ceux qui sont étaient scientifiquement fondés.

Article rédigé par Ariane Monnami

Les mythes

Le mythe de la réduction de calories

Si on se place sur un plan purement mathématique, une simple diminution de 100 kcal/jour des apports caloriques (ou d’une augmentation équivalente de la dépense énergétique) pendant cinq ans aboutit à une perte pondérale de 22,7 kg.

Malheureusement, ce calcul est faux car notre corps n’est pas une chaudière!

Un système d’adaptation métabolique entre en jeu et la perte de poids finale théorique n’est en fait que de 4,5 kg !

Perte de poids rapide = reprise rapide + bonus

L’idée qu’une perte de poids rapide entraîne une reprise de poids plus importante qu’un régime moins sévère ne repose sur aucune étude scientifique. L' attitude pleine de bon sens

De même fixer des objectifs pondéraux « raisonnables », n’est pas plus efficace que de viser une perte pondérale très importante. Et d'après notre expérience personnelle, une perte de poids trop progressive peut entrainer un sentiment de découragement.

Les messages scientifiquement fondés

1. La chirurgie bariatrique est efficace pour obtenir une perte de poids à long terme et diminuer la mortalité des personnes ayant une obésité massive (IMC supérieur à 35)

Ces derniers mois, de nombreuses études ont été publiées sur les "bienfaits" dela chirurgie bariatrique et sur son efficacité spectaculaire.

Celà appelle plusieurs remarques :

  • la chirurgie bariatrique est une forme de mutilation dont on ignore complètement les risques à long terme
  • comment peut-on, d'une part, critiquer fortement les régimes restrictifs de type diète protéinée sous surveillance médicale et d'autre part encourager un court-circuitage du tube digestif pouvant provoquer de graves déficits?

2. En pédiatrie, les programmes nutritionnels impliquant l’environnement familial sont plus efficaces sur la perte de poids

Dans la prise en charge de l'obésité de l'enfant, il ne faut pas confondre environement familial et prédisposition familiale. La famille complète doit modifier son mode de vie.

3. L’exercice physique apporte un bénéfice quel que soit le poids et aide à maintenir un poids stable à long terme

Nous avons vu qu'espérer perdre du poids uniquement en "brûlant" plus de calories était un mythe. Mais les effets de l'exercice physique sont bien supérieurs à la simple dépense de calorie. En effet l'amélioration, même modeste, de la masse musculaire augmente la dépense de calories.

4. L’obésité n’est pas une fatalité, malgré une certaine prédisposition familiale et elle peut être combattue par des changements réalistes des habitudes de vie

Qualité de l'alimentation + Activité Physique régulière... ne serait-ce pas celà la NPA ???

Sources

  • Casazza K et coll. : Myths, presumptions, and facts about obesity. N Engl J Med. 2013., 31; 368: 446-54.

A lire sur un sujet proche

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.