Maigrir à l'adolescence

En France 18 % des adolescents sont en surpoids et 3,5 % sont obèses

Les risques du surpoids à l'adolescence

Le surpoids à l'adolescence se maintient à l'âge adulte : 2 enfants sur 3 resteront obèses à l'âge adulte.
En plus des problèmes psychologiques et relationnels, le surpoids est responsable de troubles physiques.

Le diabète de type 2

Depuis quelques années on voit apparaitre des cas de diabète de type 2 ou « diabète gras » chez des adolescents, alors que ce type de diabète était celui de l'adulte, voire du senior.

Les problèmes articulaires

Le surpoids favorise également les problèmes articulaires au niveau des genoux.

Le syndrôme des ovaires polykystiques

Chez la fille, le surpoids peut s'accompagner d'un syndrome des ovaires polykystiques avec excès de pilosité et règles douloureuses. Ce syndrome des ovaires polykystiques pourra entrainer une baisse de la fertilité.

Chez l'enfant

On essaye surtout de stabiliser le poids en comptant sur la croissance pour normaliser les choses, chez l'adolescent après la puberté, la prise en centimètres est faible.

Les filles atteignent leur taille adulte 18 mois après les premières règles, dont la date peut être avancée si la fillette était déjà en surpoids.C'est donc une véritable stratégie de perte de poids qu'il va falloir mettre en place.

Quelles sont les causes du surpoids à l'adolescence et comment faire maigrir un adolescent ?

Comme pour les adultes il est important d'agir à la fois sur l'alimentation et sur l'activité physique.

La Natural Physical Attitude est un programme particulièrement adapté aux adolescents.
L'alimentation EXPRESSLINE permet d'éviter les fringales en agissant sur l'intolérance aux glucides.

Les compléments de protéines pris entre les repas permettent de remplacer les collations sucrées tout en gardant une saveur agréable.
Les vélos pédalo et les machines de musculation permettent de développer la musculature et d'augmenter le métabolisme sans risque pour les genoux.

  • La prédisposition génétique est réelle, mais n'intervient que pour moins de 30% du problème. On n'hérite pas d'un surpoids ou d'une obésité, mais plutôt d'une intolérance aux glucides et d'une capacité à stocker. En adoptant le plus tôt possible une hygiène de vie saine, il est tout à fait possible de combattre cette prédisposition.
  • Les mauvaises habitudes alimentaires familiales sont souvent en cause, même si tous les enfants ne sont pas en surpoids. En effets certains mangent de plus grosses portions, grignotent ou boivent des boissons sucrées. Mais n'oubliez pas que vos enfants mangent ce que vous achetez !
  • Le manque d'activité physique participe au surpoids, d'autant plus que l'ado complexé demande des dispenses de sport et de piscine...

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.