Comprendre la composition corporelle

Comprendre la composition corporelle

Le corps humain se compose d’éléments de nature et de densité très différentes, tels que la graisse, les os, les protéines, l’eau. Chez une personne en bonne santé, ces éléments sont maintenus dans des proportions constantes quelle que soit l’environnement. Ainsi, une anomalie dans leur répartition permettra de détecter des risques de pathologies ou des pathologies elles-mêmes comme par exemple l’obésité, la dénutrition ou encore les œdèmes (rétention d’eau).

un graphique

Actuellement, il existe quatre modèles pour représenter le corps et étudier la composition corporelle :

Le modèle anatomique

C'est le modèle le plus ancien pour étudier la composition corporelle.

Il sépare le corps en différents tissus : musculaire, adipeux, organes.

Ce modèle permet une approche quantitative : par exemple, chez un homme jeune et sain, la proportion de muscles représente 44,7% du poids corporel, le tissu adipeux 15% et le tissu osseux 14,9%.

Le modèle biochimique

Ce modèle sépare les composants de l’organisme selon leurs propriétés chimiques : eau, lipides, protéines, glucides, minéraux…

L’azote indique la présence des protéines, le calcium et le phosphore des os, le carbone des lipides…

Le modèle physiologique

le modèle physiologique sert de base aux méthodes d’impédancemétrie.

Ce modèle permet d’introduire la notion de compartiments qui regroupent des composants corporels fonctionnant ensemble, indépendamment de leur localisation anatomique ou de leur nature chimique :

  • le compartiment hydrique regroupe l’eau et les liquides corporels
  • le compartiment tissulaire regroupe la masse grasse, les protéines et la masse osseuse.

Le modèle est électrique

Le modèle électrique  ex^plique comment ont été obtenues les équations permettant de calculer les données hydriques et tissulaires.

Vous souhaitez faire réaliser un bilan de composition corporelle, venez nous rencontrer au Centre José Sanchez de Lyon Villeurbanne ou remplissez le formulaire ci-dessous.

En savoir plus :

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.