Diabète et Activité Physique

Diabète et Activité Physique

L’activité physique permet une réduction du risque de survenue du diabète de type 2 et limite le risque de maladies cardiovasculaires et la mortalité quand le diabète est installé

Les recommandations officielles

« L’activité physique doit faire partie intégrale de la prise en charge du diabétique, au même titre que la diététique et la gestion du poids ».

Sources : Rapport de l’INSERM « Activité physique – Contextes et effets sur la santé » P355-357 et P362 363

La prévention du diabète

Chez les personnes pré diabétiques, l’activité physique réduit de 58% le risque de survenue d’un diabète. Cet effet peut aller jusqu’à 65 % si le niveau d’activité physique est plus important.

A titre de comparaison, la metformine (médicaments antidiabétique oral) utilisée à titre préventif,  ne diminue ce risque que de 31 %.

Effets de l’activité physique chez le diabétique

Effets sur l’équilibre de la glycémie

L’entraînement physique améliore l’équilibre de la glycémie de façon globale :

  • en limitant le risque d’hypoglycémie
  • en diminuant la résistance à l’insuline
  • en diminuant l’hémoglobine glyquée (HbA1c)

Prévention des complications dégénératives

La baisse de l’hémoglobine glyquée est suffisamment importante pour réduire la fréquence des complications du diabète : artérite, neuropathie, baisse d’acuité visuelle

Un entraînement physique de 8 semaines, combinant une réadaptation à l’endurance et un renforcement musculaire contre résistance, améliore l’état des artères, non seulement au niveau des muscles mais dans tout le corps.

Prévention des maladies cardiovasculaires et de la mortalité

L’activité physique diminue le risque des maladies cardiovasculaires ainsi que la mortalité des patients diabétiques grâce à :

  • la diminution de la graisse abdominale et de la surcharge pondérale  
  • l’amélioration du profil lipidique
  • la baisse de la tension artérielle

Les freins à l’activité physique

Malgré tous ces bienfaits, 70 % des diabétiques de type 2 n’ont pas d’activité physique régulière de loisir. En effet, il est souvent difficile pour le diabétique de trouver une activité physique qui lui convienne, d’autant plus qu’il présente des complications de sa maladie :

  • Difficultés à s’intégrer dans un centre de remise en forme ou à la piscine, peur du regard des autres
  • Le surpoids ou l’obésité, la neuropathie diabétique,  la baisse d’acuité visuelle peuvent rendre difficile les activités d’endurance comme le vélo, la course ou même la marche rapide

Type d’activité physique recommandée pour les diabétiques

Pour permettre avoir un effet significatif, l’activité physique doit entrainer une dépense énergétique d’au moins 1 000 kcal/semaine.

Elle doit combiner activité aérobie (marche, vélo) au moins 30 minutes 3 fois par semaine et entraînement contre résistance, au moins 2 fois par semaine,  en sollicitant successivement les plus  volumineuses masses musculaires des 4 membres.

Intensité de l’entrainement cardio

La fréquence cardiaque cible se situe entre 60 et 80 % de la fréquence maximale. Elle est facilement contrôlable  par l’utilisation d’un cardiofréquencemètre Un test d’effort est fortement conseillé.

Intensité de l’entrainement musculaire

Le poids choisi doit permettre des séries de 12 à 15 répétitions.

Intérêt du coaching

Les campagnes d’incitation à l’activité physique et l’éducation thérapeutique permettent d’augmenter le  niveau d’activité physique des diabétiques, mais elles n’auraient qu’un effet transitoire, justifiant la mise en place de stratégies de soutien et de motivation.

Le programme d’activité physique NPA au NPA-Center

Le programme d’activité physique NPA, mis en place au NPA-Center de Lyon-Villeurbanne, répond aux recommandations concernant l’activité physique chez le diabétique :

  1. Pratique de tests de force et de tests d’endurance afin de déterminer l’intensité de l’entrainement
  2. Utilisation d’un cardiofréquencemètre pour surveiller la fréquence cardiaque
  3. 2 à 3 séances par semaine
  4. Activité d’endurance sur vélo stationnaire à entre 60 et 80 % de la fréquence maximale.
  5. Renforcement musculaire contre résistance avec des séries de 12 à 15 répétitions)
  6. Encadrement et motivation

Il répond aussi aux attentes des personnes diabétiques, avec ou sans surcharge pondérale :

  • une ambiance calme, non bruyante
  • un public varié, allant du jeune sportif au senior

Le NPA-Center est accessible aux personnes à mobilité réduite et aux malvoyants.

 


Vous recherchez des conseils alimentaires pour faire baisser votre glycémie ? MyNPA-Coach vous offre une semaines de menus, de recettes et de listes de courses.

JE VEUX RECEVOIR MES MENUS


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.