Obésité, l’aspirateur est-il coupable ?

Les tâches ménagères sont assimilées par l’OMS à une activité physique modérée. Cependant les progrès technologiques dans les appareils ménagers rendent cette activité de plus en plus faible. Sophia qui explique aux diabétiques que « passer l’aspirateur c’est aussi faire de l’activité physique » n’a peut-être pas choisi le bon exemple… Article rédigé par Ariane Monnami

Les questions

Le temps consacré aux tâches ménagères a-t-il réellement diminué ces 50 dernières années ?

Si oui, la baisse de l`activité physique liée aux tâches ménagères a-t- elle été compensée par d’autres activités ?

Les conditions de l'étude

Il s’agit d’une étude longitudinale* réalisée sur 55 000 femmes (19-64 ans) suivies de 1965 à 2010.

(*Étude longitudinale signifie que ce sont les mêmes personnes qui ont été suivies pendant toute la dure de l’étude)

Les auteurs ont relevé le temps passé à des travaux ménagers :

  • préparation des repas
  • lavage de la vaisselle
  • nettoyage de la maison
  • lavage et entretien du linge
  • repassage

La quantité d'énergie dépensée a été calculée en utilisant  un indice moyen pour les tâches ménagères établi par l`OMS en 1985.

Les résultats

Entre 1965 et 2010, le temps consacré aux tâches ménagères par les femmes a chuté globalement de 25,7 heures/semaine à 13,3 heures/semaine.

Pour les femmes sans emploi, le temps consacré aux tâches ménagères a diminué de 16,6 heures/semaine en moyenne ce qui représente une diminution de 42 % de la  quantité d'énergie dépensée (3 486 kcal/semaine en 2010 contre 6 004 kcal/semaine en 1965), soit une diminution de 2 518 kcal par semaine ou 360 kcal /jour.

Les femmes ayant un emploi ont consacré 6,7 h/semaine en moins pour le tâches ménagères, ce qui représente une diminution de 30 % de leur quantité d'énergie dépensée correspondant à une diminution de 938 kcal/semaine ou 132 kcal /jour.

Le temps passé à regarder les écrans (TV, ordinateurs, tablettes...) a augmenté de 9,6 heures/semaine pour les femmes sans emploi et de 7,5 heures/semaine pour les femmes avec emploi.

Enfin l`activité physique de loisir a progressé 1,2 heures/semaine, ce qui représente une dépense énergétique supplémentaire de 460 Kcal/semaine.

Les conclusions

De 1965 à 2010 :

  1. Le temps consacré aux tâches ménagères (occupations actives) a diminué environ de moitié chez les femmes
  2. Le temps passé devant les écrans (occupation sédentaire) a au contraire doublé.
  3. L`augmentation modeste de l`active physique de loisir n`a pas compensé ces modifications de l'emploi du temps

On assiste donc à une diminution des dépenses énergétiques globales qui pourrait avoir contribué à l'augmentation de l'obésité chez les femmes durant les 50 dernières années.

Référence

Archrer E : "45-Year trends in women's use of time and household management energy expenditure" PLoS One 2013; 8: e56620.

A lire sur un sujet proche

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.