Est-il réellement plus cher de bien manger ?

Est-il réellement plus cher de bien manger ?

De nombreuses études font le lien entre milieu social défavorisé, obésité et diabète et le coût d'une alimentation saine est la 1ère explication évoquée. Certes les prix des fruits et légumes s'envolent, certes le bio coute plus cher que le non bio, certes les morceaux maigres de viande coutent globalement plus chers que les morceaux plus gras. Mais tout çà ne représente qu'une partie du problème…

L'étude JANSSEN

A l'occasion de la semaine du diabète le laboratoire Janssen (fabricant de médicaments antidiabétiques et de tests…..) tire la sonnette d'alarme : "Plus d’un tiers des patients diabétiques européens déclarent ne pas avoir les moyens de surveiller leurs taux de glucose sanguin, et 24 % estiment leur situation financière incompatible avec l’achat de médicaments contre le diabète."

En France, le problème ne se pose pas réellement, les patients diabétiques étant pris en charge à 100%.femme_qui_cuisine.jpg

Mais, d'après le laboratoire, la crise aurait aussi une influence en diminuant l’accès à un mode de vie sain :

  • 18 % de patients estiment ne pas avoir accès à une alimentation saine, faute de moyens financiers. « Il apparaît essentiel d’apprendre aux patients diabétiques comment se nourrir de façon équilibrée à moindre coût », estiment les auteurs.
  • L’accès à l’exercice physique est également fortement affecté par la crise économique, puisqu’un tiers des patients européens estiment qu’ils n’ont pas le temps (réponse surprenante....peut-être parce que le temps c'est de l'argent ?) de pratiquer une activité physique.

Manger sain coûte-t-il réellement plus cher ?

Pour savoir ce qui coûte réellement cher dans votre alimentation, je vous propose de comptabiliser chaque semaine (ou chaque mois selon votre manière de faire les courses) vos dépenses alimentaires.

Pour cela préparez une grande feuille ou un Excel avec 6 colonnes :

Dans les 2 premières colonnes, mettez les aliments de base avec les dépenses correspondantes : viande, poisson, laitages nature, fruits et légumes, riz, pâtes, pain, huile, lentilles, beurre, farine, sucre

Dans les 2 colonnes suivantes, listez tout ce qui est superflu avec les dépenses correspondantes : les biscuits, les barres chocolatées, les sodas, les jus de fruits, les sauces toutes prêtes, les desserts lactés, les biscuits apéritifs, les pâtes à tartiner, la charcuterie, les gâteaux, les chips, les snacks (j'en oublie peut-être, n'hésitez pas à les mettre aussi).

N'oubliez pas d'y ajouter toutes les petites dépenses que vous faites chaque jour sans y penser : croissant à la boulangerie, chewing-gum au bureau de tabac, barres chocolatées et boissons sucrées au distributeur, pizza à emporter, café au comptoir.

(Je vous dirais bien d'y ajouter les cigarettes mais la balance pencherait trop brutalement du mauvais côté.)

Enfin, dans les 2 dernières colonnes, listez les dépenses qui vous simplifient la vie mais qui ne correspondent pas à des aliments bruts : restaurant, traiteur, fast-food, plats cuisinés industriels (quiches, lasagnes, pizza…), salades préparées, carottes râpées, soupes en briques ou en sachets…

Que constatez-vous ?

Que pourriez-vous acheter avec les sommes que vous consacrez aux aliments inutiles ? Combien de kilos de pommes, de lentilles ou même de viande et de poisson ?

Le déséquilibre est énorme et vous n'en aviez sans doute pas conscience avant que je vous oblige à faire cet exercice !

Pourquoi ?

Tout simplement parce que les aliments de la 1ère catégorie constituent des achats "obligés" alors que ceux de la 2ème catégorie sont des achats "plaisir". Notre cerveau ne les comptabilise pas de la même manière.

Quant à ceux de la 3ème catégorie, ils sont souvent considérés comme des frais incompressibles liés à vos obligations professionnelles ou familiales. Pourtant d'autres solutions existent, de la gamelle au bento en passant par la lunch-box….

Un partenariat pour promouvoir la Cuisine-Santé-Plaisir

cuisine_sante_plaisir.jpg

Le Chef étoilé meilleur ouvrier de France Christian Têtedoie a accepté de s'allier à l'équipe de la Natural Physical Attitude pour promouvoir la Cuisine-Santé-Plaisir.

Dans une série de vidéos il explique les tours de main qui permettent de transformer en un rien de temps des aliments de base pour confectionner des plats savoureux qui raviront petits et grands.

Pour Christian Têtedoie Cuisine-Santé et Cuisine-Plaisir ne sont pas antinomiques bien au contraire : "En coupant les aliments en petits dés et en les faisant sauter rapidement, on conserve à la fois les saveurs et les vitamines. Que du bonheur !

Et vous, qu'en pensez-vous ? Bien manger coûte-t-il vraiement plus cher ?

Donnez-nous votre avis et les astuces que vous utilisez pour bien manger sans vous ruiner.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.